Déclaration du 24.09.2014

Imprimer
Catégorie : infos et news
Date de publication Écrit par Super Utilisateur

Une rentrée scolaire et sociale des plus mitigée !

 

     Les travailleurs de l’éducation espèrent la concrétisation des promesses et engagements pris pour cette nouvelle rentrée scolaire et sociale. L’abrogation de l’article 87 bis signifie-t-il la fin des injonctions du FMI ? Les travailleurs ont souffert de l’application du plan d’ajustement structurel qui leur a été imposé et des différentes politiques antisociales prônées par les pouvoirs publics durant de longues années. Après une lutte acharnée et une mobilisation sans faille, les travailleurs ont fait reculer les décideurs sur les revendications syndicales phares. Néanmoins, ces derniers doivent rester vigilants quant à l’application effective de ces mesures, notamment la révision de la grille des salaires dont le SNMG représentera nécessairement le salaire de base de la catégorie professionnelle la plus basse.


 

Pour le SETE WB, le nouveau code du travail en élaboration doit corriger toutes les insuffisances du monde du travail et sauvegarder les acquis des travailleurs. Sa révision doit garantir la protection sociale, l’indexation du pouvoir d’achat au salaire des travailleurs, les libertés syndicales, le droit de grève… Sans quoi, le SETE WB rejette, d’ors et déjà, toute mouture qui n’est pas conforme aux aspirations des travailleurs et s’engage à entamer des actions de protestations d’envergure, le cas échéant.

 

Madame la Ministre de l’éducation a ouvert plusieurs chantiers, dont une énième réforme du secteur. Le SETE WB reste sceptique quant aux décisions louables qui feront réellement sortir l’école algérienne de son marasme. Ce tapage relève de manœuvres politiciennes, il est plus destiné à la consommation interne qu’à une volonté de changement salutaire. Tant que les états généraux de l’éducation, avec tous les acteurs du secteur, ne sont pas organisés en se basant sur un projet de société démocratique, ouvert sur l’universel, permettant un enseignement diversifié, performant et de qualité ; tant que le statut particulier n’est pas révisé pour corriger les injustices que subissent certains corps lésés de l’éducation ; tant que les corps communs et ouvriers professionnels ne sont pas intégrés dans le statut particulier de l’éducation ; tant que le dossier des postes mis en voie d’extinction n’est pas réglé équitablement : aucune initiative n’aboutira.

 

Le semblant de négociations avec les différents syndicats de l’éducation ne fait qu’accentuer le flou qui entoure les revendications des travailleurs. Le gain de temps et la guerre de leadership entre les syndicats sont les armes fatales utilisées et usitées par les décideurs pour maintenir le statuquo du système actuel.

 

La rentrée scolaire et sociale de cette année n’apporte rien de nouveau au niveau de notre wilaya, bien au contraire, les problèmes s’accentuent davantage. Le déficit en infrastructures engendre un sureffectif incontrôlable. Un manque criard est à combler en personnel pédagogique, mais surtout, d’encadrement s’élevant à plus de 950 postes. Des centaines de problèmes présumés réglés attendent leur prise en charge effective (conflits collectifs, revalorisation des années de stage des enseignants du primaire, intégration des laborantins, application des dernières mesures ministérielles concernant les postes supérieurs, intégration des enseignants formés après le 03 juin 2012 et en cours de formation, mouvement des corps communs et ouvriers professionnels, octroi des décisions de logements d’astreinte aux ayant-droits, ouverture du nouveau siège de la Direction de l’éducation, assainissement de la situation financière des stagiaires, contractuels et remplaçants…).

 

En outre, le SETE WB revendique une gestion transparente et équitable des problèmes posés, notamment la libération des départs en retraite de tous les travailleurs avant la fin du mois de septembre de l’année en cours, l’ouverture de nouveaux postes budgétaires, l’élaboration du plan de gestion complémentaire, l’étude juste des rapprochements du personnel tous corps confondus…

 

Par ailleurs, le SETE WB apporte son soutien indéfectible au personnel d’intendance en grève depuis les premiers jours du mois de septembre pour des revendications justes et légitimes. Le SETE WB considère que le règlement de toutes les situations latentes est la priorité de cette rentrée.

 

Le conseil de wilaya se réunira le lundi 29 septembre 2014 au niveau de son siège pour débattre, au cas par cas, de tous les points cités et prendre les décisions adéquates.

 

Béjaïa, le 24 septembre 2014

Le secrétaire général : Kaci BELALOUI

pas d'info
pas d'info
Aujourd'hui est :27, 5, 2018. Copyright SETE- Mise en ouvere K.SOUADIH - Design basé sur freshjoomlatemplates
Copyright - SETE -

©

Joomla template poker